Parc

Actualité 2017:  Cette année le parc et les jardins à la française ont été remis en valeur, notamment grâce à la création d’une roseraie présentant plus de 2 000 rosiers anciens répartis en une soixantaine de variétés. Les roses commencent à apparaître sur nos jeunes rosiers, elles seront plus présentes encore pendant le mois de juin. Des chambres végétales composées de plus de 600 jeunes ifs les mettent en valeur.

Les topiaires de l’esplanade ont été également remplacés cet hiver, et bien sûr retrouvez l’ensemble de nos collections de vivaces habituelles.

A très bientôt au château.
C/ Digoine – Rose Cécile de Chabrillan

Le parc et les jardins de Digoine:

Le « très beau parc encadrant une magnifique pièce d’eau », pour reprendre les mots de Jules et Edmond de Goncourt, est un des éléments les plus importants de Digoine. « Jardin remarquable » depuis 2005, c’est au XVIIIème siècle qu’il fut imaginé.Dessiné par l’architecte Edme Verniquet (1727 – 1804) en 1765, il appartient à la catégorie des jardins « anglo-chinois » qui deviennent à la mode dans cette seconde moitié du XVIIIème siècle. D’une grande beauté paysagère, ses longs parcours sinueux invitent à la promenade et à la contemplation. Il est agrémenté de nombreuses espèces végétales, d’arbres centenaires, d’une grotte dans laquelle débouche la source alimentant un magnifique étang, miroir naturel pour le château, ou bien encore d’une rivière artificielle dite « anglaise ».
IMG_6811

Ce parc est complété au sud par un jardin fleuriste disposé en contrebas de la cour d’honneur. Conçu en 1920 par Achille Duchêne, « prince des jardins » comme le surnommait Ernest de Ganay, ce charmant jardin à la française vient magnifier la somptueuse serre chauffée construite en 1830 qui se trouve à une de ses extrémités. Restauré et replanté, ce bâtiment conçu comme une véritable fabrique, en est certainement le plus bel ornement.


|Monument Historique classé|